L’importance du jeu dans la famille

Pourquoi il est important d’être de vrais compagnons de jeu pour nos enfants

Quelle est l’importance du jeu pour les enfants? Pour les enfants, le jeu n’est pas un passe-temps, mais un travail, c’est leur activité principale. Les enfants abandonnent momentanément la réalité, avec ses règles, pour entrer dans un monde de fantaisie dans lequel tous les souhaits peuvent être réalisés. Le jeu est un amusement, une exploration du monde, une aventure et une découverte de soi, un exercice de ses capacités individuelles, une occasion d’apprendre, un moyen de relâcher la tension nerveuse, un moyen de décharger des émotions fortes comme la peur, la colère, l’anxiété et la joie. Il est préférable de jouer à ce jeu avec ses parents.

Pour Piaget, le développement du jeu est en corrélation avec le développement mental, affirmant que : « Le jeu est le premier instrument d’étude du processus cognitif de l’enfant, c’est l’habitude la plus spontanée de la pensée infantile. Le jeu stimule la mémoire, l’attention, la concentration, encourage le développement de schémas de perception, de comparaison et de compétences relationnelles. Un manque d’activité ludique reflète donc de graves déficiences dans les capacités cognitives de l’enfant.

Selon Piaget, on peut identifier trois stades de développement du comportement ludique.

Les jeux d’exercice prédominent au cours de la première année de vie, dans la phase dite « sensori-motrice » pendant laquelle l’enfant, en saisissant, en se balançant, en portant des objets à sa bouche, en ouvrant et en fermant ses mains, apprend à contrôler les mouvements et à coordonner les gestes. Le jeu devient un moyen pour les bébés d’apprendre à connaître leur environnement. C’est précisément dans cette période que la mère devient le premier compagnon de jeu, en effet à travers l’exploration de son propre corps et de celui de sa mère, l’enfant commence à comprendre où il finit et où commence la mère, perçue jusqu’alors comme une partie de lui-même.

Les jeux symboliques caractérisent la période entre deux et six ans. Ils font partie de la phase dite « représentationnelle », au cours de laquelle l’enfant acquiert la capacité de représenter une situation non réelle par des gestes ou des objets. La capacité d’imagination et d’imitation est donc développée. En effet, les enfants reproduisent des expériences qu’ils ont vues mais qu’ils n’ont pas encore vécues directement. Par exemple, les enfants imitent le comportement des adultes, jouent à être maman ou papa en portant leurs vêtements, ou revivent des émotions vécues avec leurs personnages de référence.

Enfin, les jeux avec règles apparaissent entre sept et onze ans, dans la phase dite sociale, caractérisée par une plus grande adhésion à la réalité. Les jeux deviennent des jeux de groupe avec des règles, permettant à l’enfant de faire l’expérience d’être avec d’autres personnes par le biais de jeux structurés.

Il est évident combien jouer avec les parents est, pour l’enfant, une occasion de construire des liens d’intimité avec les personnes les plus importantes pour lui. En effet, il est facile de voir l’enthousiasme avec lequel les enfants réagissent à la volonté de leurs parents de jouer avec eux, ils en sont très heureux et cela leur permet de renforcer leur sentiment de sécurité et de protection.

La capacité des parents à jouer avec leurs enfants est certainement un bon indicateur de l’harmonie familiale et procure aux enfants un sentiment de bien-être psychologique, tout en étant la condition de base pour développer de bonnes aptitudes au jeu. Au contraire, l’absence de jeu dans la vie d’un enfant est souvent considérée comme un signe de malaise ou de mal-être intérieur qu’il convient d’investiguer et d’observer de manière professionnelle.

Aujourd’hui, il arrive souvent qu’en raison d’engagements pressants, on risque de consacrer peu de temps au jeu avec ses enfants. Il est au contraire essentiel de récupérer de l’espace et du temps pour le jeu, car c’est principalement par le jeu que s’établit la communication la plus profonde entre adultes et enfants. Vous n’avez pas besoin de jouets coûteux ou élaborés, juste d’objets simples qui stimulent l’imagination naturelle de l’enfant et vous permettent de créer, d’apprendre, d’imiter, d’apprendre à être ensemble, d’affronter les peurs, de donner voix aux désirs, d’apprendre à gérer les émotions.

Partager l'article

Partager l'article

Derniers articles